IL FAUT REDONNER DU SOUFFLE À L’ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL...

"IL FAUT REDONNER DU SOUFFLE À L’ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL POUR REFAIRE NATION"

Tribune de Pascal VIVIER (secrétaire général du SNETAA-FO) dans « Le Monde de l’éducation »

Tribune.
Au centre de tous les programmes économiques électoraux, la réindustrialisation du pays s’impose après plus de trente ans d’un choix politique d’ultratertiarisation de la société et de dumping social.

Pour relocaliser ses usines, la France doit pouvoir compter sur une élévation de qualification des salariés.
Or la proportion d’ouvriers qualifiés a fondu comme peau de chagrin, au profit de nouveaux emplois liés aux plates-formes internationales.
Souvent autoentrepreneurs, rarement salariés. Qu’importe !
L’ouvrier d’antan, relégué aux oubliettes, erre dans un nouveau larbinat dantesque à peine grimé.
La réindustrialisation de la France passera par des choix politiques clairement identifiés assurant aux entreprises les conditions de leur réinstallation.
Assurant à chaque jeune une citoyenneté libre et éclairée...

 

https://www.snetaa.org/il-faut-redonner-du-souffle-a-lenseignement-professionnel-pour-refaire-nation/

Lisez l'AP n°594

Alors que selon les derniers chiffes du CAEN, le taux d'accès de nos bacs pros à l'enseignement supérieur est en recul de 2,4 % dans l'académie de Besançon (15,5 % au lieu de 17,8 % l'année précédente), le SNETAA réaffirme son mandat d'un vrai parcours dans l'enseignement professionnel initial public et laïque du CAP au BTS voire à la licence professionnelle.
A lire en détail dans l'AP 594