RÉFORME DE LA VOIE PRO : LE SNETAA-FO REÇU AU MINISTÈRE 07/09/2018

Le SNETAA-FO a été reçu en audience avec l'intersyndicale par le Directeur du cabinet du ministère.

Il s'agissait d'obtenir des informations plus précises sur la réforme de la voie professionnelle. Rien n'a toutefois été encore lâché par l'administration mais un calendrier précis des discussions, allant jusqu'à décembre, a été communiqué.

Le SNETAA-FO pose un préalable à sa participation à ces discussions : la réforme ne devra entraîner AUCUNE suppression de postes dans l'ensemble de la voie professionnelle.

Le Directeur de cabinet nous a assuré qu'étant donné l'objectif de revaloriser la voie professionnelle, qui doit mener à un plus fort recrutement d'élèves, il ne pouvait pas y avoir de baisse des effectifs en PLP.

LES INFOS DE L'ÉTÉ

Une activité dense et rapide a animé la politique du gouvernement tout au long de l’année. L’Éducation nationale ne fut pas en reste, loin s’en faut ! La trêve estivale ne signe pas pour autant un arrêt dans cette démarche. D’ailleurs, le communiqué de presse du premier ministre diffusé la veille du départ en vacances du gouvernement, le 02 août, témoigne de la volonté de ne pas ralentir dans leur projet de réformes éducatives. S’ajoute au lendemain de cette intervention l’annonce du ministre de l’Éducation nationale de recevoir les syndicats avant la rentrée de septembre afin de clarifier et définir les mesures qui sous-tendent la réforme de l’enseignement professionnel. Le moment pour nous de faire le point en bref sur les derniers thèmes abordés afin de mesurer l’enjeu des dossiers à venir.

Lire la suite sur le site SNETAA FO

XXXVIIème Congrès national du SNETAA FO

DISCOURS
Du secrétaire général (extraits)

MOTION PÉDAGOGIE
ASH, dispositifs ULIS

MÉTIERS/CARRIÈRES
Et conditions de travail

CATÉGORIES SPÉCIFIQUES
Recrutement, formations, CPE

PROTECTION SOCIALE
Laïcité, droits sociaux, santé


 

 

RÉFORME DE L’ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL : LE SNETAA-FO, MOBILISÉ...

RÉFORME DE L’ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL :
LE SNETAA-FO, MOBILISÉ, VIENT DE SE FAIRE ENTENDRE. MAIS TOUT RESTE À FAIRE.

Le Ministre de l’Éducation Nationale vient de faire son annonce quant à sa vision de sa réforme sur l’enseignement professionnel.
Le SNETAA-FO est dans toutes les discussions depuis 6 mois. Il n’a cessé de porter les revendications du terrain pour que « la réforme » que nous réclamons permette à cette voie noble de devenir incontournable pour une réelle émancipation de la jeunesse de notre pays et pour d’autres conditions de travail pour les personnels en souffrance.
Il a fallu batailler ferme, porter des contre-propositions, dénoncer le rapport Calvez-Marcon qui a été « un coup de massue pour l’enseignement professionnel » (cf communiqué du SNETAA du 28 février 2018), déjouer les lobbyistes pédagogistes jusqu’à la dernière heure et demander, dans une lettre ouverte au ministre (cf lettre ouverte de ce samedi 26 mai 2018) de renoncer à en faire des annonces déconnectées du terrain.

Lire le communiqué de presse SNETAA FO du lundi 28 mai 2018

LETTRE OUVERTE AU MINISTRE

Monsieur le Ministre,

Le SNETAA-FO, premier syndicat des lycées professionnels, vient de tenir son congrès national où il réunissait
plus de 350 délégués venus de toute la France hexagonale et de tous les territoires d’outre-mer.
Dans le même temps, les discussions avec votre cabinet se sont poursuivies quant à la réforme que vous prévoyiez
d’annoncer ce lundi 28 mai.

Lire la lettre ouverte du SNETAA FO 26 mai 2018

Grève le 22 mai dans toute la Fonction publique

La FNEC FP-FO appelle les personnels de l’éducation nationale, du ministère de la Culture, de Jeunesse et Sports à la grève le 22 mai prochain aux côtés des fonctionnaires.
Fin 2017, le gouvernement a lancé le chantier « CAP 2022 ». Le « cap » fixé ? Des transferts de mission au privé ou des abandons de mission ; un plan de départ volontaire de 120 000 agents…c’est-à-dire très exactement ce qu’il cherche à faire en ce moment même avec la SNCF.
Le ministre de l’éducation nationale vient de publier un rapport annonçant d’ici 2021 l’alignement de la carte des rectorats sur les 13 grandes régions. Le recteur de région sera compétent en matière de budget et de gestion des personnels.
L’outil de ce programme destructeur ? La liquidation du statut.
Le gouvernement enjoint aux organisations syndicales de discuter de la «refonte du contrat social avec les agents publics». Ce gouvernement s’y connaît ! A coups d’ordonnances, il a dynamité le Code du travail et la hiérarchie des normes. Il veut aujourd’hui en faire autant avec le statut.

Voir le communiqué FNEC FP FO

  • 01-snetaa-1755a852ed
  • 02-ab-e3ebe0b13e
  • 03-bfc
  • 04-bo
  • 05-bp
  • 06-mgen
  • 07-fo
  • 08-fnec
  • 09-fo25-16d9b9f25b
  • 10-fo39-0773e0d2e8
  • 11-fo70-aefd3521da
  • 12-fo90-f4bb909716